mercredi 6 février 2019

La Commission européenne rejette la fusion Alstom-Siemens

Les interdictions d'opérations de concentration par la Commission européenne sont statistiquement exceptionnelles : il y en a eu 27 depuis septembre 1990 pour un total de 7.260 opérations notifiées. Sur les 1.796 concentrations notifiées entre janvier 2014 et décembre 2018, seulement 3 ont été interdites, soit 0,2 %.
Ses principales préoccupations concernent les marchés de matériel roulant (locomotives, wagons, tramways...) et de signalisation. Elle considère que l'opération conduirait à l'émergence d'un leader incontesté sur plusieurs de ces marchés, de dimension mondiale, européenne, voire locale. Selon la Commission, les concurrents n'auraient pas été en mesure de contrebalancer le pouvoir de marché de Siemens-Alstom. Leur rapprochement aurait ainsi, selon elle, pu entraîner une hausse des prix, une diminution du choix et un recul de l'innovation.
Jean-Michel GRADT, Les Echos, 6 février 2019
QUESTION : Quel est le motif du refus de la Commission européenne ?

Aucun commentaire: